Le programme Blues s’adresse à

Toutes les personnes travaillant auprès des jeunes dans les écoles secondaires, les cégeps, les centres de formation générale des adultes, les centres de formation professionnelle, ainsi que dans les CISSS et CIUSSS.

Communautaires

Réseau de la santé et des services sociaux

Services de la petite enfance et milieux scolaires

12 à 18 ans

Le programme Blues offre une intervention ciblée, de deuxième niveau, pour des jeunes à risque de dépression présentant des symptômes dépressifs.

Basé sur

Basé sur l’approche cognitivo-comportementale, le programme Blues, figure parmi les programmes les plus étudiés mondialement pour prévenir la dépression chez les jeunes du secondaire (Brunwasser & Garber, 2016). Il s’agit d’une adaptation québécoise réalisée en collaboration avec l’Université de Montréal et Boscoville, provenant initialement du Blues Program développé et évalué par des chercheurs de l’Oregon Research Institute (Stice et al., 2008; Rohde et al., 2014).

Objectifs du programme Blues

Aider les intervenantes et intervenants à accompagner les jeunes de 12 à 18 ans qui ont des symptômes dépressifs à modifier leurs pensées et leurs actions dans le but de changer leurs émotions difficiles. Grâce à un questionnaire de dépistage en ligne disponible sur la plateforme Blues Web, les intervenantes et intervenants peuvent repérer et joindre rapidement les jeunes qui ont des symptômes dépressifs et constater, après l’intervention, s’il y a amélioration de l’humeur.

Symptômes dépressifs

La dépression est une problématique fréquente et dommageable en matière de santé mentale chez les jeunes. Un épisode de dépression à cette période est associé à une forme plus sévère de la maladie, avec des conséquences sur les plans physique, relationnel et scolaire qui peuvent perdurer tout au long de la vie.

Pourquoi s’intéresser à la dépression ?

Durant le secondaire, un élève sur dix fait l’expérience d’une dépression majeure, selon Cheung et Dewa (2006). Parallèlement, un quart des élèves manifestent des symptômes suffisamment prononcés pour entraver leur adaptation, d’après les travaux de Lewinsohn et ses collègues (2004). Ces statistiques soulignent l’importance de comprendre et d’adresser les défis liés à la santé mentale des élèves pendant cette période sensible de leur vie.

Quels sont les risques associés à la dépression chez les jeunes ?

  • Désengagement, échec et décrochage scolaire 
  • Problèmes de comportement et abus de substance  
  • Difficultés relationnelles et sociales 
  • Idéations et comportements suicidaires 

Formations

Apprenez des techniques cognitivo-comportementales pour soutenir les jeunes à transformer leurs pensées négatives, se réengager dans des activités plaisantes et gérer les difficultés quotidiennes puis expérimentez l’animation. Anticipez les situations délicates et soyez mieux préparé à intervenir auprès des jeunes. Un total de 22.5 heures de formation, dont plus de la moitié en ligne.

Accompagnement

Un accompagnement contenu est proposé sur une période d’un an, couvrant ainsi l’ensemble de l’année d’implantation. De plus, des formations continues sont disponibles pour les nouvelles animatrices et nouveaux animateurs, se tenant 2 à 3 fois par an.

Accès au Blues Web

Le portail permet aux jeunes de pratiquer de nouvelles stratégies pour diminuer l’humeur dépressive, qualifier leur humeur, et noter leurs activités plaisantes, et plus encore. Pour les intervenantes et intervenants, il offre la possibilité de suivre les exercices des jeunes, de les encourager et offrir de la rétroaction, et de proposer un suivi ponctuel au besoin.

Trousse Blues

La trousse Blues contient un guide de mise en œuvre, un guide d’animation et un cahier du participant destiné aux jeunes.

Les incontournables

  • Dégager les ressources humaines nécessaires

    Pour un déploiement efficace du programme Blues dans votre environnement, il est essentiel de mobiliser les ressources nécessaires. Une personne dédiée à la planification et la coordination et deux animatrices et animateurs pour le recrutement et l’animation sont indispensables.

  • Lancement

    Le lancement du programme comprend des étapes clés telles que la présentation à l’équipe-école, le recrutement des jeunes, le consentement des parents, la préparation et l’animation des ateliers, l’évaluation des effets, ainsi que le bilan de la mise en œuvre, présenté ensuite à l’équipe-école.

Passez aux prochaines étapes

Vous souhaitez obtenir davantage d’informations ou en savoir plus sur le programme Blues ?

Diminution de 6 à 8 fois moins à risque de dépression

Diminution du risque de dépression clinique. 

La participation au programme Blues est associée à une diminution du risque de dépression clinique chez les jeunes sur une période de 6 mois, tel que rapporté dans quatre études américaines (Rohde et al., 2018) et dans une évaluation québécoise du programme réalisée dans des conditions de pratique (Brière et al., en révision).

Impact significatif de la participation au programme 

Suite à la dernière année de déploiement du programme, 943 jeunes ayant participé au programme Blues ont rempli un questionnaire de dépistage évaluant les symptômes dépressifs. Parmi les 149 jeunes qui étaient considérés comme étant très à risque ou à risque de dépression, 70,5% n’étaient plus à risque de dépression. 

Une diminution de 70.5%

Des effets qui persistent sur une période de 2 ans

Des bénéfices qui perdurent dans le temps

Dans des conditions optimales, le programme Blues entraîne des bénéfices qui persistent sur une période de 2 ans (Stice et al., 2010), notamment :

  • une réduction des symptômes dépressifs; 
  • une amélioration du fonctionnement; 
  • une réduction de la consommation problématique de substances. 

Résultats de recherche

13 Formatrices et formateurs partenaires

536 Nombre total d’intervenantes et intervenants formés

77 Nombre total des milieux autorisés

Blues Web

Un portail exclusif pour les partenaires du programme Blues. Il est conçu pour dépister les signes de dépression, faciliter les discussions avec les jeunes et créer un environnement d’apprentissage dynamique.

Trucs et astuces d’animation

Boscoville a collaboré étroitement avec les écoles secondaires de l’Odyssée (Centre de services scolaire des Affluents) et Gilbert-Théberge (Centre de services scolaire du Lac-Témiscamingue) pour élaborer un guide pratique sur la mise en œuvre et l’animation efficace du programme Blues à distance.

En découvrir davantage

Chercheuses, chercheurs et consultantes, consultants

Kim Archambault, Ph. D., ps. éd.

Professeure adjointe
École de psychoéducation de l’Université de Montréal

Gabrielle Yale-Soulière, M. Sc., ps. éd.

Chargée de cours à l’École de psychoéducation, Coordonnatrice du projet Blues et Pastel, Candidate au doctorat, Université de Montréal

Feu Frédéric Nault-Brière

Professeur à l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal (2020)

En collaboration avec

« Sans ce dépistage massif, nous pourrions « échapper » ces élèves qui ne présentent pas de symptômes extérieurs ou qui ont parfois des antécédents familiaux ou personnels lourds que l’équipe-école ne pourrait soupçonner (idées suicidaires, abus, violence). »

Magaly Huaracha, psychoéducatrice coresponsable du projet à Calixa-Lavallée