Boscoville, le CTREQ et le CLIPP s’allient pour l’engagement scolaire des jeunes

Montréal, le 21 novembre 2018 – Les jeunes qui éprouvent des difficultés d’apprentissage et ceux qui ont des problèmes de comportement constituent des groupes très à risque de décrochage scolaire. Boscoville, le Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ) et le Centre de liaison sur l’intervention et la prévention psychosociale (CLIPP) s’allient pour la première fois afin de développer des stratégies novatrices et des outils pédagogiques qui favoriseront le développement des habiletés sociales et de l’engagement scolaire chez les élèves du primaire au Québec.

Démarrage d’un projet pilote au début de l’année 2019

Ce projet, qui répond à des préoccupations gouvernementales de réussite éducative, vise à offrir un soutien au personnel scolaire dans la gestion des problèmes de comportement chez les élèves et à favoriser la création d’un climat propice aux apprentissages. La mise en œuvre du projet débutera officiellement en janvier 2019 dans le cadre d’un projet pilote dans trois écoles primaires des commissions scolaires Marguerite-Bourgeoys et Des Bois-Francs. Steve Bissonnette, professeur à l’Unité d’enseignement et de recherche en éducation à la TÉLUQ et collaborateur de Boscoville, agira comme conseiller scientifique expert.

« Cette collaboration réunira un savoir-faire important en intervention jeunesse, en transfert de
connaissances et en réussite éducative et permettra de mettre en œuvre les pratiques pédagogiques les mieux adaptées pour les élèves qui ont des difficultés intériorisées, extériorisées et d’engagement scolaire » déclare Mohsen Romdhani, directeur général de Boscoville. « Elle s’inscrit dans la mission première de Boscoville, qui concentre ses efforts sur le développement et l’implantation des meilleures pratiques d’intervention et de prévention dans les milieux de la santé et des services sociaux, scolaires, communautaires et familiaux » conclut-il.

« Ce projet développé représente bien la synergie dans laquelle notre organisation souhaite évoluer. La problématique de départ se trouvant à la jonction de nos expertises, cette collaboration permet de porter un regard croisé sur une préoccupation bien présente dans le milieu scolaire, c’est-à-dire l’intervention auprès des élèves présentant des besoins sur le plan du développement des habiletés sociales. Le CLIPP et Boscoville sont des membres associés au CTREQ, ce qui leur confère un statut privilégié comme partenaire de nos activités. Ce projet mobilisateur, basé sur des connaissances scientifiques et sur le développement du savoir expérientiel, permettra sans aucun doute d’enrichir le coffre à outils des écoles du Québec. Nous sommes fiers de nous y associer » affirme Linda St-Pierre, présidente-directrice générale du CTREQ.

« Avoir réuni les partenaires principaux était très important pour nous », confie Marie Claude Lagacé, présidente et directrice générale du CLIPP. « L’avenir de l’innovation sociale, c’est la jonction de ces compétences et connaissances variées que l’on met à profit d’enjeux sociaux comme c’est le cas ici des habiletés comportementales et de la réussite éducative. Nous sommes confiants que ce partenariat aura des impacts durables parce que nous sommes ancrés dans la réalité, c’est très interactif et inclusif, comme approche » ajoute-t-elle.

À propos de Boscoville

La mission de Boscoville est de favoriser le mieux-être des jeunes de 0 à 30 ans. L’organisation collabore avec les acteurs jeunesse du Québec issus de la pratique et de la recherche afin de développer des programmes d’intervention ou de prévention adaptés aux besoins et à la réalité des jeunes d’aujourd’hui, âgés de 0 à 30 ans.

À propos du CTREQ

Le CTREQ a pour mission de contribuer à l’innovation et au transfert des connaissances dans le but de stimuler la réussite éducative au Québec. Il base ses actions sur les connaissances scientifiques et sur les savoirs d’expérience. Il agit en créant un point de convergence entre les acteurs de la recherche, du terrain et des organisations et vise à aider le développement de la culture scientifique et d’innovation en éducation.

À propos du CLIPP

Fondé en 2000, le CLIPP est un organisme intermédiaire québécois en innovation sociale. Neutre et non-partisan, il a pour mission de générer des solutions positives face à la complexité des enjeux sociaux. Dans son approche, le CLIPP s’appuie sur les principes de la coconstruction en suscitant des rapprochements entre des acteurs aux connaissances et compétences interdisciplinaires variées, tout en assurant la validité scientifique relative à chaque initiative ou projet.

– 30 –

Source

Laurie Prud’Homme
Responsable des communications et du marketing à Boscoville
T 514 648-6006 poste 2275
laurie.prudhomme@boscoville.ca

Un nouveau programme de certificat à Concordia offre un agrément en éducation spécialisée autochtone